"Saurons-nous préserver l'innocence et transmettre l'authenticité à nos enfants?"

Education consciente des enfants

 

    Les sources historiques nous apprennent que le bien-être et la considération générale apportés aux enfants sont un fait récent dans l'histoire de France et en Europe. Il n'y a qu'environ deux cent cinquante ans, vers 1760, qu'une modification effective soit survenue. Avant et durant des siècles, sauf chez les populations paysannes, les enfants étaient placés en nourrice rémunérée, travail effectué souvent dans des conditions désastreuses. La mortalité infantile était extrêmement élevée. Les parents ne récupéraient leur enfant survivant que vers les quatre ans d'âge.

 

   L'enfant était de plus considéré fort souvent comme une gêne, un poids mort, un être plein d'impulsions "non sociales". Les sentiments filiaux étaient rares, et une éducation adaptée aux nourrissons, et aux enfants étaient inexistantes. Il est curieux également de constater que l'intérêt d'un plus grand bien pour les enfants au milieu du 18ème siècle a alors correspondu à une répression féroce de leur sexualité : Dr Tissot et son célèbre livre sur l'enfer de la masturbation.

 

   En fait, nous revenons de loin, et lentement. L'éducation consciente des enfants est donc un domaine récent dans l'histoire occidentale. Elle nous demande de nous interroger en amont, dès la conception la plus désirée possible,  sur ce que nous voulons vraiment transmettre à notre enfant, de mettre en place les structures adaptées à sa croissance, de réviser nos a priori sur l'éducation, de lire, de nous informer, de partager et apprendre avec d'autres hommes...en savoir plus...