"Privilégier une nourriture saine: à manger et boire, mais aussi à regarder, à écouter, à ressentir, etc..."

Prendre soin de son corps

 

...Suite

   Une bonne partie des maladies graves peuvent être prévenues ou au moins retardées, si nous prenions plus soin du corps que nous sommes. Bien sur la prévention n'est pas encouragée dans le monde de la santé, pas à grande échelle en tous cas. Les recommandations sont fort nombreuses, présentes partout, et souvent issues d'un simple bon sens préventif. A nous de les rechercher et d'en faire bon usage.

 

   Sans un corps sain (au mieux de nos possibilités) il nous sera bien plus difficile d'inscrire en nous dans le temps, les changements et transformations que nous désirons voir advenir. Que serait notre parole, si nous n'étions pas fiables dans ce que nous buvons, consommons? Et notre alimentation ne s'arrête pas qu'à ce que nous ingérons par la bouche: il y a également ce que Gurdjieff nommait les "nourritures d'impression": que lisons-nous? que regardons-nous à la télé ou sur internet? qu'écoutons-nous comme musique? quelles impressions nous nourrissent, et donc lesquelles nous polluent à un niveau plus subtil? Quelles impressions nous entrainent loin de la réalité et stimulent l'avilissement ou la haine?

 

   Ainsi, comment nous faire entendre de nos enfants, de nos proches et autres cercles, si notre corps décrit, non par  sa nature propre mais par notre inconséquence, notre manque de fiabilité?

 

Guy Ferré