"La modalité féminine chez les hommes et chez les femmes est accablée."

Relation au féminin

 

 

...Suite

   L'état des lieux de nos relations au féminin, est là aussi très inquiétant. Les femmes sont souvent l'objet de réprobation, de misogynie ouverte ou sous forme de préjugés, d'attitude utilitaire envers elles, a plusieurs niveaux dont sexuellement, ou simplement très inconsciemment sous notre regard d'hommes, de violences, de mutilations, etc...

 

   La modalité féminine chez les femmes ( et donc chez les hommes également) est accablée. Le Dr Bessolles dans "Viol et identité" parle de génocide individuel....

   Culture Hommes  propose aux hommes d'être en relation avec la modalité féminine innée, tel que nous la définissons: acceuil, écoute, réceptivité de la parole et des actes des autres, lecture de la parole( Dr Forget dans: "Y a-t-il encore une différence sexuée?"), fécondité, innocence, hospitalité, principe naturel de séduction, silence, contemplation.      Le féminin acquis représenterait alors ce qui se développe et se manifeste dans une culture particulière: présentation, gestuelle, rôles, etc...

 

   Et la modalité masculine, se retrouverait alors du côté de l'affirmation de la parole, de la fiabilité, responsabilité, du service, autorité, courage, agressivité bien comprise, endurance, de l'aventure, du risque et de la découverte, de la grandeur et de la transformation du monde, de la créativité et de l'invention.

   Cette capacité de reconnaissance  ou redécouverte en soi d'abord de ces valeurs innées, va permettre de les servir en l'autre. Il s'agit d'une vision de la complétude d'un être humain qui marie le masculin et le féminin.

 

   Yvan Amar nous le rappelle dans "L'Alchimie de l'Homme", page 98:

   " Je crois qu'il y a un développement naturel, au fur et à mesure, que l'on devient homme, que se développe cette virilité, de la capacité de reconnaitre la féminité. Plus on devient homme, plus cette virilité naturelle s'installe, plus  elle est capable de reconnaitre, de ressentir la féminité et de l'autoriser, de la laisser se déployer."

 

    Le dialogue entre hommes, hors des croyances traditionnelles, religieuses, culturelles, où autres, vise à diffuser hors de soi la colère, la haine et la frustration, reconnaitre les parts de réceptivité en nous, et interrompre toutes violences faites aux femmes, aux enfants, et aux autres hommes, du fait qu'ils sont des parties de nous non encore reconnues.

 

Guy Ferré