21st Century Schizoid Man...et porno

Le titre prémonitoire de ce morceau (1969) de King Crimson s'applique avec acuité et tristesse à un site pornographique bien connu, entre autres.

Déluge d'images en gros plan et morcellement des corps, mécanicité génitale frénétique, besoins d'être vu et donc de reconnaissance maladif.

De plus certains aspects sont frappants : absence de communications entre les partenaires (ni parole, ni contacts oculaires, ni sourire, ni joie), peu ou pas de plaisir manifesté ( peut-être que je me trompe mais il me semble que ce soit un des motifs de la rencontre sexuelle?), intimité de coeur réduite à zéro.

L'impression générale est bien celle d'une schizoïdie entre ce qui se passe sous la ceinture qui semble avoir sa vie autonome ! et le reste de l'être humain (?) qui est au-dessus. Il est tout à fait effrayant de reconnaitre ce fossé, qui plus est, non pas chez des professionnelles du sexe, mais visiblement chez des personnes lambdas. L'impact de ces images qui sont très adhésives au mental, est désastreux pour tous et surtout pour les jeunes générations qui manifestent souvent une sexualité "d'objet à objet".

Faute de dialogues adultes (nous) sur la sexualité, faute de paroles justes adressées aux enfants, ados, jeunes adultes, dans le sens d'une célébration joyeuse et belle de la sexualité et de la rencontre amoureuse, ce qui se transmet alors...c'est la titillation hébétée et vide de sens d'une société pornographe. Peut-être que les Russes ont eu raison récemment d'interdire ce site chez eux?

Les nourritures d'impression sont aussi essentielles que notre alimentation solide. A nous de faire attention à ce qui est capté par nos sens, et à ce que nous transmettons ou pas, par négligence, défaitisme, abattement.

"Watch your mind, please !..."

Dr Guy


Featured Posts
Recent Posts
Follow Us
Pas encore de mots-clés.
Search By Tags
Archive
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square